Livraison gratuite au Canada à partir de 100$* | Désinfectant pour les mains Oneka offert pour les achats de 100$+

0

Votre panier est vide

Comment garder ses bonnes habitudes de consommation en voyage

par L'atelier candide 4 min

Comment garder ses bonnes habitudes de consommation en voyage

photo credit: Pixabay

Vous travaillez fort toute l’année afin d’adopter des habitudes de consommation qui sont éthiques et qui respectent l’environnement. Il est normal de vouloir continuer vos bonnes habitudes lorsque vous voyagez. Voici cinq conseils pour réussir à garder vos pratiques écologiques.

 


photo credit:Flickr

1. Viser le zéro déchet

Nous ne vous cacherons pas que de pratiquer le « zéro déchet » en voyage peut sembler être une lourde tâche. Le but n’est pas de supprimer totalement toute production de déchets, mais bien de la réduire.

Certaines destinations sont mieux sensibilisées que d’autres relativement à la saine gestion des déchets, à l’utilisation responsable des ressources, et à l’environnement en général. Il est important de se préparer avant de partir tant du point de vue des installations et des règlements sur place que des activités prévues. Est-ce qu’il y aura des magasins d’alimentation en vrac? Est-ce que l’utilisation de sacs de plastique est interdite dans les supermarchés et magasins? Prévoyez-vous manger des plats cuisinés pour emporter? L’eau du robinet est-elle bonne à boire? Le fait de connaître votre destination et vos activités vous aidera à choisir ce que vous allez mettre dans vos bagages afin de réduire vos déchets. Voici des pistes de suggestions :

  • Bouteille d’eau réutilisable
  • Contenants et sacs réutilisables pour vos achats en vrac ou dans les marchés
  • Sacs réutilisables pour vos achats divers
  • Ustensiles et pailles réutilisables


photo credit: Unsplash

2. Rechercher les hébergements « verts »

Une façon simple de maintenir une consommation responsable en voyage est de sélectionner des hébergements ayant des pratiques alignées avec la conservation de l’environnement et l’optimisation des ressources. Des certifications telles que Clé verte et RéserVert permettent de trouver les hébergements respectant plusieurs normes environnementales.

Si vous optez pour les auberges de jeunesse, plusieurs sont très bien avancées sur le plan du développement durable. Ayant des moyens limités, elles sont habituées de faire plus avec moins. La plupart du temps, les salles de bains et les aires communes sont munies de lumières qui s’éteignent automatiquement après quelques minutes d’inactivité. On y retrouve les bacs de recyclage et de compost aux côtés de la poubelle, et les voyageurs sont invités à utiliser les ressources avec parcimonie.

Quelques pistes pour réduire votre consommation de ressources et d’énergie lors d’un séjour à l’hôtel :

  • Évitez de prendre les dépliants vous informant sur les activités à faire dans le coin. On retrouve assez facilement toutes ces informations sur le web. Si vous les prenez, replacez-les lorsque vous repartez.
  • Si vous disposez d’une cuisinette, optimisez vos aliments en préparant plusieurs repas avec les mêmes ingrédients. Vous éviterez donc le gaspillage.
  • Ne demandez pas à ce que vos draps soient changés tous les jours. Comme à la maison, une fois par semaine est bien suffisant.
  • N’utilisez pas les articles d’hygiène miniatures emballés individuellement (savons, cotons-tiges, shampoings, etc.) fournis par l’établissement. Amenez plutôt les vôtres, ou mieux encore, apportez vos produits cosmétiques zéro déchet!

photo credit: Unsplash

3. Encourager l’économie locale

Comme il est bien d’encourager l’économie locale à la maison, il est aussi recommandé d’encourager l’économie de la destination visitée. Si vous prévoyez faire l’achat de souvenirs, informez-vous avant de partir sur les bases de l’économie. Par exemple, en Islande, consommer la viande d’agneau est positif pour leur économie puisque plusieurs habitants vivent de l’élevage. Au Canada, on pourrait encourager l’économie locale en rapportant à la maison des produits de l’érable. Même chose lorsque vous faites l’épicerie. Quels sont les aliments qui sont cultivés sur place? Dans quelles conditions? N’oubliez pas que les pommes que l’on retrouve tout près de chez nous peuvent avoir parcouru des centaines de kilomètres avant d’arriver à destination.

Un petit truc simple est de faire vos achats dans les marchés locaux. Vous y retrouverez des aliments et produits directement vendus par le producteur. En plus d’avoir des produits frais et de qualité, vous serez certains que votre argent ira directement dans les poches du producteur local sans passer par des géants de l’industrie alimentaire.

 
photo credit: Unsplash

4. Pratiquer le « slow travail »

Les pratiques « slow » consistent à consommer moins, mais mieux, de façon à ralentir le rythme effréné de la vie. Le « slow travel »est donc l’idée de visiter moins d’endroits, mais de voyager lentement tout en s’imprégnant de la vie locale et de l’environnement. 

Quelques principes du « slow travel » :

  • Choisir un endroit centralisé d’où vous pourrez découvrir plusieurs endroits aux alentours. Vous éviterez ainsi de devoir prendre le train ou faire de longs trajets en voiture.
  • Préconiser les transports en commun, ou même le vélo et la marche. Vous réduirez ainsi votre empreinte écologique.
  • Encourager l’économie locale en louant un appartement ou une chambre dans une auberge au lieu d’un hôtel, en mangeant dans les restaurants du coin, en visitant les boutiques locales et les marchés alimentaires et d’artisanat, etc.
  • Laissez place à la spontanéité!

photo credit: Unsplash

5. Adopter un rituel beauté responsable

Maintenir ses bonnes habitudes de consommation en voyage s’étend même jusqu’à votre rituel beauté. Si vous prévoyez partir en camping, ou faire des activités où vous aurez un contact direct avec l’environnement, il est temps d’opter pour des produits sains et non néfastes pour l’environnement.

  • Des huiles végétales pour une peau hydratée: de façon générale, les huiles végétales utilisées dans les cosmétiques ne sont pas néfastes pour l’environnement. Chaque huile possède plusieurs vertus, donc un seul produit pourra servir comme démaquillant, soin lissant pour les cheveux et hydratant pour la peau.
  • Un écran solaire qui vous protège tout en respectant l’environnement: privilégiez les écrans solaires naturels qui ne contiennent aucun ingrédient issu de produits pétroliers. Tandis que les filtres synthétiques de la plupart des écrans solaires ordinaires transforment les rayons UV et les laissent passer dans l’eau, les filtres minéraux des écrans naturels reflètent les rayons UV afin qu’ils ne soient absorbés ni par la peau ni par l’eau. Ainsi, vous pouvez profiter de votre baignade sans nuire à l’écosystème de l’eau!
  • Laissez derrière vous le sèche-cheveux, le fer plat ou le fer à friser pour diminuer votre consommation d’énergie à l’étranger. Restez au naturel!
  • Si vous devez acheter des produits pendant votre voyage, choisissez ceux ayant des emballages recyclables ou mieux encore, qui sont sans emballage, puis privilégiez les produits locaux!

En suivant ces quelques conseils, vous serez assuré d’avoir une bonne base pour observer des habitudes de consommation saines, éthiques et respectueuses de l’environnement. Peu importe les chemins que vous décidez d’emprunter, ne vous imposez pas trop de limites et ayez du plaisir à visiter!


1 Réponse

Dinah W
Dinah W

juillet 28, 2018

I appreciate these tips :) great article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Autres articles sur le blogue

Comment utiliser l’huile de carotte?
Comment utiliser l’huile de carotte?

par L'atelier candide 2 min

Propriétés et utilisations de l’huile de rose musquée
Propriétés et utilisations de l’huile de rose musquée

par L'atelier candide 2 min

L’atelier candide fête ses 2 ans
L’atelier candide fête ses 2 ans

par L'atelier candide 2 min